Articles

Affichage des articles du juin, 2017

L'ÉTÉ SERA POURRI EN 2017 : LES SIGNES QUI NE TROMPENT PAS

Image
Canicule en juin, juillet ronge son frein.
Canicule en juin, juillet dans le pétrin.
Canicule en juin, aout sera moins que rien.
Quel que soit le proverbe que l'on prenne, tous sont formels : il a fait beau trop tôt. Et trop tôt beau fait tomber l'eau.
Mais il y a d'autres signes qui ne trompent pas et qui annoncent un été pluvieux et glacial.



 Les pingouins sortent couverts.



 Les avions volent bas...



 et les chats volent haut.



 La végétation se prépare pour un été froid.



 Les touristes restent dans l'eau pour avoir chaud et refusent de remonter a` l'air libre.



 Les chameaux, sentant venir le froid, sont plus agressifs.




La méfiance s'installe...




 les animaux restent a` l'intérieur des maisons.




 Tout cela annonce incontestablement un été frisquet. Voire pourri. Voire totalement nul. Voire désespérant. Voire lamentable. 
Mais on se consolera en se disant que..... c'est l'été !

AMBIANCES NAUTIQUES 2017 : JUSTE AU-DESSUS DU NIVEAU DE LA MER (PART 6)

Image
Un des angles de vue les plus saisissants, celui qui donne le plus d'amplitude a` l'océan, est celui qui consiste a` photographier juste au niveau de la mer.



 Il donne l'impression de se trouver dans la mer...



 de nager.



 On va ainsi a` la rencontre des bateaux...



 comme si l'on en était un.



 On peut se situer juste au-dessus de la surface de la mer.



 Ou juste en-dessous.



 Au coucher du soleil...



 ou de nuit, l'impression est moins marquante.














EN SORTANT DU PORT DU POULIGUEN...

Image
Ce qui sépare La Baule du Pouliguen, c'est l'étier du Pouliguen.



 Etier qui est l'entrée (et la sortie) du port de La Baule-Le Pouliguen.



 A marée haute, c'est joli.



 A mi-marée aussi.



 A marée basse, c'est vaseux. Et, en plus, ca ne sent pas bon.



 Lors de grandes marées, la séparation d'avec la plage Benoît (petite digue) disparaît presque totalement.



 Le courant est assez fort dans l'étier lorsque la marée monte ou lorsqu'elle descend.



 Dans ce cas, amarrer son bateau au ponton demande un doigté certain.












PRESQU'ÎLE GUÉRANDAISE : UN RESTAURANT PAS FIN ET UN RESTAURATEUR PAS BON (OU L'INVERSE) !

Image
On nous avait recommandé chaudement ce restaurant : plats fins et délicats, prix raisonnables, vue sur le port (lequel ? Il faut deviner) et service sympathique et efficace. Et que des produits frais en plus !
A la finale, on a découvert que le restaurateur n'était pas fin du tout et la bouffe pas fraîche (sauf le surgelé qui est hyper frais).
Comment des amis de longue date ont-ils pu nous mentir ainsi ? A nous ? Pourquoi tant de haine pour nous envoyer manger dans ce restaurant semblable a` tant d'autres ?  
Ou alors, on leur avait recommandé ce restau, ils ont mal mangé et, pour se venger, ils le recommandent a` leur tour (c'est pour cela que l'on ne donne pas le nom du restaurant : pour pouvoir le recommander a` notre tour).



La carte de ce restaurant aurait du nous inciter a` la méfiance : 58 entrées, plats et desserts proposés plus des moules frites.
Aucun restaurant ne peut proposer autant de choix et ne faire que du frais. 
Interrogeons donc le patron :
" J'hé…

LES ARNAQUES DANS LES BARS ET CAFÉS : UN JUS DE FRUITS PAS TRES PRESSÉ !

Image
Quittons les arnaques des bars du Croisic et de La Baule (voir article précédent) et rendons-nous a` Guérande.
Pour prendre un bon jus de fruits frais bio pressé a` la main a` l'ombre des remparts de la cité médiévale.
Un moment de calme et de détente qui ne va pas durer.




Car il va falloir nous lever pour aller payer. A ce sujet, en France, il n'y a pas de juste milieu dans un café : soit le serveur exige de l'argent alors qu'il vient tout juste de vous servir, soit il faut pleurnicher (et se lever) pour payer.
Dans notre cas, comme nous ne voyons pas Soeur Anne venir, nous entrons dans le café pour payer les 4,30 euros que l'on doit. C'est pas donné mais pour un bon jus de fruits frais bio pressé amoureusement a` la main, c'est encore raisonnable : on connaît des cafés de La Baule qui facturent 8,50 euros le jus d'orange frais pressé (non bio). Pour ce prix, nous préférons aller acheter 2 kilos d'orange et le pressoir et le faire nous-memes.



 Mais que v…

LES ARNAQUES DE L'ÉTÉ DANS LES BARS ET CAFÉS

Image
L'été, les tarifs augmentent. C'est normal puisque la population augmente.
Les arnaques aussi. Cela, c'est déja` un peu moins normal.
Chris La Baule a testé pour vous quelques petites arnaques répandues dans les bars et cafés de la Presqu'île Guérandaise.




Pour commencer rendons-nous au Croisic.
Premier bar : lorsque nous arrivons a` la terrasse de ce bar, un couple de Néerlandais nous demande ou` est l'église du Croisic. Ignorant leur langue, nous leur répondons en anglais. Le serveur du bar nous a entendu parler anglais. Lorsque nous nous installons, nous lui demandons un PETIT café creme. Et il nous apporte un GRAND ! Nous nous étonnons. Le serveur aussi : comme il nous avait entendu parler anglais, il pensait que nous étions étrangers. Donc, il en a profité pour nous servir une consommation plus onéreuse. Lorsque nous payons l'addition, nous nous étonnons encore : 2,60 euros pour un grand café creme (au lieu d'un petit) et qui était infect en plus.
Vive les v…

L'ANCIEN MÉTRO DE LA BAULE ROUVRE JUSTE LE TEMPS DES VACANCES

Image
Les quais sont presque intacts. Le luxe de ce métro surprend encore.



 Les voies les moins fréquentées furent définitivement condamnées en 1953.



 Mais les voies principales et les wagons d'époque sont magnifiquement conservés.

 Aussi, en 2017, il a été décidé de rouvrir ce métro pendant la saison touristique d'été.



 Mais les horaires du personnel ne sont pas précisés.



 Les tickets sont valables un mois...



 payables d'avance avec des euros grecs.



 Les heures de pannes et d'immobilisation du métro dans les tunnels ne donnent droit a` aucun remboursement.




En effet, c'est tout le charme d'antan que de se retrouver dans un métro d'il y a 60 ans avec tous les inconvénients d'alors. Sinon, ou` serait la nostalgie ?




Rappelons que ce métro est sous vidéosurveillance. Par contre, le gardien n'est pas toujours présent pour regarder les enregistrements.

Une ultime précision : l'entrée du métro la plus accessible se situe a` La Baule-les-Pins.



 Dans l'ancien bureau …