LES MAGOUILLES DES VIEUX BAULOIS : PRETE-MOI TA MONTRE, JE TE DONNERAI L'HEURE !


Le moins que l'on puisse dire, c'est que certains Baulois ont "la main dessus". Vous ne connaissez pas cette expression ? Avoir "la main dessus", c'est ne rater aucune occasion de piquer un truc, c'est ETRE TOUJOURS A L'AFFUT. Attention, pas du grand banditisme, non, juste des petites combines. Mais qui peuvent rapporter gros !



 1er exemple : Echanges de fringues entre copines. Enfin, VENTE A PRIX CASSE. Lorsqu'on a une robe ou un chemisier qui ne plait plus ou lorsqu'on a un peu grossi, pourquoi ne pas essayer de les revendre ? A une amie.
Sauf qu'une amie de Chris La Baule avait une super copine qui lui proposait toujours des VETEMENTS A SA TAILLE. Comme par hasard. Et neufs. De grandes marques. On lui dit que c'est un peu bizarre que cette personne acquiert toujours des fringues neuves toujours trop grandes, trop larges pour elle. Elle grossit tout le temps ou elle ne connait plus sa taille ?
Notre amie nous demande : " A quoi tu penses ? ". Eh bien, on pense que la copine vole des fringues dans les magasins. Et qu'elle fait un business de revente. A 64 ans ? Et alors, il n'y a pas d'age pour voler ! 
Notre amie nous dit qu'elle peut bien en acheter un peu puisque ce n'est pas elle qui vole. Certes, mais cela fait d'elle une receleuse. Cela la calme un peu dans ses envies d'achats promotionnels. 

Comme nous le confirme l'extrait d'article suivant, les papys-mamies vont occuper de plus en plus la police et la justice :

 Les projections démographiques de l'Insee donnent une idée de l'ampleur que pourrait prendre la délinquance des seniors : en France aujourd'hui, «un habitant sur cinq est âgé de 60  ans ou plus», mais «cette proportion passera à un sur trois en 2050», rappelle l'étude. Si l'évolution de la délinquance des anciens devait épouser celle de la pyramide des âges, le nombre d'aînés mis en cause par la police passerait donc d'environ 24.000 aujourd'hui à près de 40.000 par an. Et peut-être bien davantage si l'on prend en compte la manière dont les personnes vieillissent.
«Car ce qui compte surtout dans l'analyse de ce phénomène, explique le criminologue Alain Bauer, ce sont les conditions physiques du vieillissement, le fait que les gens vivent plus longtemps en meilleure santé. Cela influe inévitablement sur les comportements.» Ainsi, le délinquant d'habitude pourra prolonger son activité, l'impulsif conserver son punch bien après l'âge de la retraite, avec les conséquences que cela implique en cas de confrontation physique…

Plus de vieux trafiquants

Déjà, la police commence à attraper dans ses filets davantage de vieux trafiquants de drogue. «Et ce ne sont pas de fébriles vieillards qui cachent chez eux la marchandise sous la contrainte d'un gang de jeune qui les menace. Ils trafiquent délibérément, souvent pour améliorer substantiellement leur retraite», précise un fin connaisseur des dossiers.

À quand l'avènement des «papys flingueurs»? 

(source : Le Figaro) 



 2eme exemple : piquer tout ce qui traine. A La Baule, c'est une manie. Avoir "la main dessus" tout le temps et partout. Et attention, pas par des petits vieux qui ont du mal pour finir le mois. Par des gens respectables.
Un cocktail ? Tout ce qui traine sur les chaises disparait.
Un atelier dans une association de loisirs ? Pareil. Tout ce qui traine disparait. Pour les vieux voleurs, ce n'est pas du vol. Ils font la distinction entre voler dans un sac a main et voler ce qui tombe du sac a main. Ce qui tombe est dans le domaine public. On peut donc le prendre. Ben voyons ! Etrange assouplissement du CODE PENAL qui les arrange bien...
Entre un foulard Hermes qui change de mains ni vu ni connu, une montre toute seule (la pauvre !) sur un meuble, une veste Burberry qui attend un nouveau proprietaire sur une chaise, ou encore un billet de 50 euros qui tombe par terre  au moment propice, les occasions sont nombreuses de "barboter" innocemment ce qui appartient aux autres.
Et parfois, l'ennui baulois aidant, le vol devient kleptomanie. Ils piquent n'importe quoi : des trucs inutiles, dont ils n'ont pas besoin, juste pour le plaisir de voler.
On se souvient d'une "vieille" voisine qui vient nous voir un jour avec un drole de machin : un boitier blanc avec deux gros boutons et qui semble se porter autour du cou. Elle voudrait savoir :"A quoi ca sert ?"




  Un machin un peu dans le genre de la photo ci-dessus (mais sans aucune mention ni indication) et en plus gros encore. L'aspect simple et rudimentaire nous fait penser aux alarmes pour BEBES. Si le petit pleure tout seul dans sa chambre, ses parents peuvent l'entendre dans le salon. Car ils ont avec eux un RECEPTEUR. L'EMETTEUR est dans la chambre de l'enfant. Sauf qu'on voit mal un BEBE avec un gros appareil comme cela autour du cou, de plus assez lourd. Et on voit mal un nourrisson actionner des boutons pour appeler ses parents.
Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ? Et pourquoi cette voisine est-elle en possession d'un appareil dont elle ignore l'usage ? Cela ne lui appartient donc pas ? Sinon, elle saurait l'utiliser.
On insiste pour connaitre l'origine du produit. Elle biaise en nous demandant "combien cela peut valoir ce truc" ? Comme on ne sait pas ce que c'est, on ne risque pas de lui donner un prix.
Donc, CETTE VOISINE A VOLE ON NE SAIT OU UN APPAREIL DONT ELLE IGNORE L'USAGE MAIS QU'ELLE VEUT REVENDRE. 
On lui indique courtoisement la porte de sortie.
Et on cherche sur Internet. On ne trouve pas exactement l'objet bizarre en possession de la voisine mais des objets approchant. Et soudain, on comprend. Avec effroi.
LA VOISINE A VOLE UN BOITIER DE TELE-ALARME POUR PERSONNES AGEES ! Les boutons servent pour appeler "au secours" si on fait un malaise. De plus en plus de familles habitant au loin offrent aux parents ou grands-parents ce service utile en cas d'urgence vitale.
Souhaitons que le Papy ou la Mamie qui a "perdu" son boitier d'alarme ne fasse pas un malaise...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?