15EME FESTIVAL INTERNATIONAL DE FILMS CINEMATOGRAPHIQUES DE LA BAULE : UN JOUR DE PLUIE EN BRETAGNE, MEILLEUR SCENARIO DE LA SELECTION !

La Vie La Baule, sponsor officiel de ce 15eme Festival International, a l'immense honneur d'avoir le droit et l'autorisation de REVELER LE SCENARIO de ce film exceptionnel qui met tant en valeur la Cote d'Amour : "Un jour de pluie en Bretagne".



 Un homme en vacances en Bretagne passe son temps devant sa fenetre. Il regarde la pluie tomber. Comme tous les jours.



 Mais ce mardi matin 09 juillet, il lui semble apercevoir quelque chose d'inhabituel.



 Une main tenant un parapluie sortant de la mer ou s'enfoncant dans la mer. L'homme se rend compte qu'il doit agir vite, car si la main monte, la personne est vivante, mais si la main descend, la personne ne sera plus vivante dans un certain temps. L'homme pense : "Encore un vacancier imprudent !"



 Il s'habille (chaudement car nous ne sommes qu'au mois de juillet) et court dans la rue pour aller avertir les secours.



 La pluie redouble de violence.



 Dans la rue, il tente de faire du stop mais les voitures ne le voient pas sous la pluie battante.



 Enfin, un conducteur freine et accepte de le faire monter (bien qu'il ruisselle de partout : habits, cheveux, oreilles, nez, chaussures...)



 Ils roulent pendant 20 minutes. Puis l'homme se rue dehors sous la pluie pour alerter les secours.



 L'homme repart avec les secours dans l'autre sens. Il pressent qu'un drame s'est produit.



 Une fois sur place, rien. Personne. Pas de parapluie non plus. L'homme panique et harangue les secours :"Vite, vite, il a disparu !". Le chef des secours reste calme : "Qui vous prouve que c'est un homme ?"
Effectivement, il n'est pas facile de reconnaitre le sexe d'une personne qui se noie. Uniquement lorsqu'on retrouve le corps.



 Mais les pompiers persistent dans leur attitude calme et sereine. Ils expliquent qu'il existe un PHENOMENE en Bretagne semblable aux mirages.



 La chaleur des couches d'air engendre des mirages dans les zones arides. En Bretagne, une pluie intense et soutenue engendre aussi des hallucinations. Des hallucinations diverses selon les personnes qui en sont victimes :
 - on croit voir des choses qui n'existent pas (un main tenant un parapluie dans la mer par exemple).
- on croit voir que le soleil va revenir un jour et que la pluie va cesser de tomber.
- on croit qu'il fait plus beau et chaud en juin qu'en novembre en Bretagne.
Autant d'hallucinations dues aux intenses averses bretonnes.



 Avec un grand soupir de soulagement, l'homme repart chez lui finir ses vacances en regardant la pluie tomber.
 

 
 Mais soudain, il voit (ou il croit voir) une femme tenant un parapluie dans la rue. Serait-ce celle qui est sortie de la mer ?



 Comme on peut le constater, un film poignant aux accents lyriques qui fera l'ouverture du Festival. RESERVEZ vite vos places pour le 06 novembre 2015.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?